Avatar mini Se connecter

A propos de JefGrailet

JefGrailet

Inscrit le 04/09/2017 à 19h04
Dernier passage le 16/10/2021 à 12h44
A accès aux fonctions avancées

Les articles publiés par JefGrailet

Les 5 derniers messages de JefGrailet

Contexte - 24/04 à 17:49:20  

0 

Et si on redécouvrait Deus Ex ? - Retour vers le futur

L'évènement jeu vidéo de la fin d'année 2020, c'était bien entendu la sortie de Cyberpunk 2077. Attendu de longue date et repoussé à plusieurs reprises, le projet pharaonique de CD Projekt Red est néanmoins sorti dans la douleur: entre des versions PS4 et Xbox One catastrophiques, qui ont même poussé CD Projekt Red à lancer un programme de remboursement, mais aussi des problèmes de fond bien réels comme un aspect RPG moins poussé qu'espéré (poussant même CD Projekt Red à présenter le jeu comme de l'action/aventure sur Twitter), Cyberpunk 2077 a largement déçu. Au moment d'écrire ces lignes, la page Metacritic de la version PC affiche un score de 85% pour la presse côte-à-côte avec un user score de 7.1/10, soit des scores plutôt bons mais décevants pour un jeu qui était pratiquement attendu comme le messie du RPG à l'occidentale. Sur Youtube, de nombreux tests et compte-rendus déplorent le manque de finition évident du jeu et ses limitations en tant que RPG, la palme revenant à un douloureux montage de 40 minutes de CrowbCat, un youtuber bien connu pour ses montages dépourvus de commentaires et parlant souvent d'eux-mêmes.

Néanmoins, malgré tous ses problèmes, Cyberpunk 2077 a au moins un mérite: celui d'avoir remis en lumière plusieurs jeux auxquels il a été comparé à sa sortie. En plus des rapprochements avec d'autres RPGs comme son prédécesseur spirituel The Witcher 3: Wild Hunt, la dernière production de CD Projekt Red a...

Consulter l'article en entier

Contexte - 26/01 à 15:59:55  

0 

The Last of Us Part II - Grandes ambitions confinées

À moins d'avoir arrêté les jeux vidéo au début des années 2010, tout joueur ayant connu la septième génération de consoles a au strict minimum entendu parler de The Last of Us. Si Naughty Dog avait déjà fait date avec la saga Uncharted (et tout particulièrement son deuxième opus, Among Thieves), sa dernière production pour la PlayStation 3 a ébloui critiques et joueurs à sa sortie en juin 2013 et raflé des centaines de récompenses à la fin de la même année, allant jusqu'à éclipser le grand favori Grand Theft Auto V. Le magazine Empire ira jusqu'à comparer The Last of Us avec le film Citizen Kane en termes d'impact sur son propre domaine, tandis que les lecteurs de Gamekult lui décerneront le titre de jeu de la génération. Ce plébiscite, The Last of Us le devait entre autres à sa narration alors sans véritable précédent, son voice acting et sa réalisation exceptionnels pour leur temps, son rythme de jeu maîtrisé ou encore sa fin percutante. Forcément, quand on doit développer une suite à un tel jeu, la pression est énorme. Bien que son développement ait été amorcé dès 2014, The Last of Us Part II ne sera confirmé que fin 2016, et il faudra patienter jusqu'en juin 2020 après plusieurs reports (la première date annoncée étant le 21 février 2020) pour découvrir cette suite, 7 ans après le premier épisode.

Mais 7 ans, c'est l'équivalent d'une génération de jeux vidéo entière. Alors que les jeux de tir à la troisième...

Consulter l'article en entier

Contexte - 08/02/2020 à 21:59:44  

0 

Et pour ceux qui veulent voir un extrait du jeu, voici une petite vidéo que j'ai prise à la fin du chapitre 3, lors de la dernière mission du dit chapitre (il y a un tout petit peu de divulgâchage, donc). Comme vous pourrez le voir, la route reconstruite entre le point de départ et l'arrivée a beaucoup simplifié la tâche...

Contexte - 08/02/2020 à 21:51:03  

0 

Death Stranding - Marche nordique et économie d'échelles

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Death Stranding aura fait durer le suspense jusqu'au bout. Premier projet des créateurs de la saga Metal Gear Solid après être sortis du giron de Konami, Death Stranding s'est d'abord présenté au monde de la manière la plus cryptique possible, c.-à-d. au travers de bande-annonces cinématiques incompréhensibles. Celles-ci sont toutefois parvenues à largement attirer l'attention, tant pour le curriculum vitae des auteurs et leur contenu mystérieux que pour la finesse de leur réalisation et la présence d'un casting de haut vol pour un jeu vidéo. Difficile de passer inaperçu dans l'industrie, en tout cas, quand on peut se permettre de diriger des acteurs en vogue de la télévision et du cinéma tels Norman Reedus et Léa Seydoux. Plus intriguant encore, Guillermo Del Toro (réalisateur oscarisé de la Forme de l'eau, également connu pour les premiers films Hellboy et le Labyrinthe de Pan) donne aussi de sa personne dans le rôle d'un scientifique en costume, d'abord aperçu en train d'échapper à un Mads Mikkelsen aux commandes d'une troupe de soldats démoniaques (et en train de pleurer de la merde, pour citer un poète anonyme). Mais ce qui a peut-être le plus étonné les joueurs à l'arrivée, c'est que Death Stranding s'est avéré être un jeu de livraison en monde ouvert. Oui, vous avez bien lu: dans une Amérique dévastée par un phénomène surnaturel qui donne son nom au jeu (le death stranding, donc, ou...

Consulter l'article en entier

Contexte - 15/01/2020 à 11:20:00  

0 

Ah ok, faudra que je jette un oeil au cas où pour ce problème d'aperçu Emoticon Pourtant les miniatures ont bien été créées, donc ça ne devrait pas être un problème de format d'image.


Voir tous les messages de JefGrailet